EXPériences

Nicolas

Sénart

Encore mille mercis au Campus, quelle expérience extraordinaire !

Partager l'expérience

Premier semi-marathon en compétition officielle. Sur la course elle-même ça ira vite, du coup revenons sur la préparation...

Semi-marathon « artisanal » couru en 1h40 avec 2 amis il y a un an. Puis blessure en juillet (pubalgie) et arrêt total de la course à pied jusqu’en octobre. Suite à cela... "plan reprise après blessure" puis "reprise après coupure" avec Campus. Cela nous amène alors à fin novembre. Je décide par conséquent de sauter le semi-marathon de Paris début mars pour faire un plan semi-marathon de 24 semaines.

Ce plan était vraiment génial et complet.

Même si j’ai dû le réduire à 21 semaines pour faire le semi-marathon de Sénart, gérer une semaine de COVID (heureusement asymptomatique), quelques bobos, et faire rentrer la semaine au ski... J'ai eu l’impression de progresser à chaque bloc et sur différentes dimensions de la course. Bref je ne vois pas comment, à 4 sorties par semaine, j’aurais pu être mieux préparé.

Mais le plan n’est qu’en partie responsable de cette bonne prépa. Participer à la communauté Campus a été au moins aussi motivant et utile.

Notamment dans les inévitables moments de doute qui assaillent le semi-marathon. Les bla-bla-runs, les reconnaissances du parcours, les conseils ravito, les petites astuces genre vieux pull jeté juste avant le départ pour ne pas se refroidir, ou les temps intermédiaires griffonnés sur l’avant-bras, etc. Tout ça fait que le jour-j, j’arrive, autant que possible, en confiance et en maîtrise.

Le jour-j donc, j’arrive tôt pour récupérer le dossard, on arrive à se retrouver avec quelques campusiens et à s’échauffer ensemble en faisant des tours de parking (c’est quand même mieux quand ça commence et finit sur un stade, mais bon…). Je découvre qu’il y a finalement des sas.

Je tente le 1h30.

Le départ est donné. Rapidement, un pack d’une vingtaine de coureurs se forme autour du meneur d’allure. Je ne tiens pas à le suivre (il part trop vite, un grand classique…) mais le vent sur les premiers kilomètres à découvert m'ont convaincu à rejoindre le groupe. Le meneur d'allure se cale à 4'15''/km, j'ai plus qu'à dérouler. J’ai des supers sensations, comme l’impression d’être dans une sortie en EA (Endurance Active).

Je suis à la lettre le conseil de Nico (@RunningAddict) : le sourire à tous ceux qui nous encouragent ! Cela dure bien comme ça jusqu’au KM12, qui casse le rythme avec des montées-descentes pour passer au-dessus des autoroutes. Au KM14, le meneur d’allure met un coup de boost dans un long faux plat descendant et le groupe me lâche. Je reste serein car j’ai encore bien 45 secondes d’avance sur le SUB 1H30. Vers le KM18 on arrive sur le faux-plat montant très fourbe de la fin de course et c’est évidemment à ce moment que le vent se lève.

Contre toute attente, j’arrive à relancer (4’10’’/km) et je dépasse le meneur d’allure avec une petite partie du pack vers le KM19. A ce moment précis, les séances Force+AS (Allure Spécifique) du plan ont été très utiles car je me sens moins mal aux sensations que dans lors des entraînements, qui m’ont vraiment poussé jusqu’à la limite. Et je sais du coup qu’il en reste sous la pédale.

Ça y est, le théâtre de Sénart est en vue, mais il reste encore 2KM, je relance encore (4’08’’/km). Au cardio, au souffle, comme à l’énergie ça passe, mais je suis sous la menace d’une crampe au mollet gauche. Je décide de rester sage et je n’accélère vraiment que dans les 600 derniers mètres (sub 4'00''/km).

Résultat des courses... 1H28'34"

Je crois que sur le moment je ne réalise pas vraiment, je chope la médaille et je titube pour trouver un spot pour encourager le finish des camarades campusiens. Arrivent JP et Nico, mais je ne sais pas pourquoi ce n’est qu’au moment où finit Romain que je réalise tout le chemin parcouru. Les larmes me montent aux yeux et je tombe dans ses bras à l’arrivée. On attend Gaelle pour quelques photos puis retour un peu rapide à la maison, j’ai un avion à attraper…

Encore mille mercis au Campus et aux campusiens, quelle expérience extraordinaire !

Campus sur mobile

Entraînements, conseils du coach, suivi de progression et toutes les fonctionnalités Campus toujours avec vous, sans installer d’application !

Je veux Campus sur mon mobile