EXPériences

Coline

Maison-Laffitte

Depuis le temps que j'attends ce sub 50, ma motivation est au top pour continuer l'entraînement

Partager l'expérience

Après l'annulation du marathon de Cheverny, j'ai décidé de faire un point d'étape en milieu de programme, histoire de faire sauter un chrono un peu obsolète. Je commence à avoir l'habitude : je fixe la date au week-end qui finit la semaine de repos, je motive mon fiancé de lièvre à me suivre à vélo et je râle quand il commence le décompte. 3, 2, 1... GO.

Plan de course : un aller-retour sur une route nulle mais quasi plate, partir au seuil 60 pour finir au seuil 30. Comme d'hab, je cherche la même intensité sur mon 1er km que sur mes séances de seuil, mais comme je suis fraîche comme un gardon, je pars beaucoup trop vite.

04:20, on va se calmer... J'ai le vent de face sur la 1re moitié du parcours. 04:49, 04:46, 04:45... Sur le 5e km, je vois le rond-point au loin et je lutte contre le vent et le faux plat qui me ralentissent. J'en ai marre, c'est trop dur, trop tôt... 04:53, pire km de la course.

Je fais demi-tour, et contre toute attente, le vent tombe subitement. Je maintiens l'effort, 6e km en 04:38 ! La mi-parcours a été si dure que je ne souffre pas plus que ça au fatidique 2e tiers de la course. Je maintiens l'allure jusqu'au 9e km, où je comprends à ma montre qu'il y a moyen de négocier sous les 47 min ! Alors j'accélère. J'étais sèche quand ma montre a vibré pour annoncer le 10e km en 46:55 !!

Campus sur mobile

Entraînements, conseils du coach, suivi de progression et toutes les fonctionnalités Campus toujours avec vous, sans installer d’application !

Je veux Campus sur mon mobile